Ces petits oiseaux, dit « sauvages », vivait dans les campagnes et venaient faire un tour près de nos habitations. Aujourd’hui, ça a bien changé ! Avec nos campagnes envahies de pesticides, certaines espèces se raréfies, les oiseaux ont changés leurs habitudes et viennent régulièrement dans nos jardins pour se nourrir, faire leur nid sous nos toits ou dans nos arbres, élever leurs petits… mais continus à enchanter nos journées par leurs chants et leurs couleurs.

Apprenez à les reconnaître pour mieux les protéger, et faites de votre jardin un refuge pour ces précieux oiseaux où vous pourrez les observer toute l’année ou presque surtout si vous leurs proposez le couvert et le gîte.

Le bouvreuil pivoine

Le Bouvreuil pivoine est une espèce de passereaux d’Eurasie appartenant à la famille des Fringillidae. Il vit et se nourrit en couple, à la lisière d’un bois ou d’une haie. Il disparaît rapidement si on l’approche. Visiteur régulier des petits jardins, surtout dans les régions riches en vergers, il reste très discret, à l’abri de la végétation.

Le plumage de son dos est gris-bleu, les ailes et la queue sont noires ainsi que le dessus de la tête. Le croupion est blanc. Le mâle se distingue par ses joues, sa poitrine et son ventre rouge rosé. La femelle arbore une poitrine plus terne, gris-orangé ou beige.

Le Bouvreuil pivoine est presque exclusivement granivore, trouvant principalement sa subsistance sur les arbres. Les bourgeons constituent sa seconde source d’alimentation au grand regret des arboriculteurs.

Vers la fin du mois d’avril, la femelle confectionne seule le nid à faible hauteur, bien souvent sur un sapin ou épicéa et y dépose 4 à 5 œufs qu’elle couvera pendant 12 à 14 jours. Vers la fin juin le couple élève une seconde couvée, parfois suivie d’une troisième

Écoutez,

le bouvreuil, qu’on voit peu, son chant est très dépouillé, un bref sifflement, doux et mélancolique, sur une seule note.

Inspiré de Wikipédia