Ces petits oiseaux, dit « sauvages », vivait dans les campagnes et venaient faire un tour près de nos habitations. Aujourd’hui, ça a bien changé ! Avec nos campagnes envahies de pesticides, certaines espèces se raréfies, les oiseaux ont changés leurs habitudes et viennent régulièrement dans nos jardins pour se nourrir, faire leur nid sous nos toits ou dans nos arbres, élever leurs petits… mais continus à enchanter nos journées par leurs chants et leurs couleurs.

Apprenez à les reconnaître pour mieux les protéger, et faites de votre jardin un refuge pour ces précieux oiseaux où vous pourrez les observer toute l’année ou presque surtout si vous leurs proposez le couvert et le gîte.

La mésange charbonnière

La mésange charbonnière est une espèce de passereaux de la famille des paridés. C’est la plus commune des mésanges eurasiatiques et l’une des plus grandes et lourdes mésanges, de la taille d’un moineau domestique.

Elle se caractérise par sa calotte noire, ses joues blanches, son dos verdâtre et une bande noire tout le long de la poitrine et du ventre jaune. Cette bande est moins large chez la femelle que chez le mâle.

C’est un oiseau grégaire qui vit en groupe avec d’autres mésanges, en dehors de périodes de nidification. C’est une visiteuse habituelle des mangeoires en hiver. La mésange charbonnière se nourrit particulièrement de petits invertébrés (mouches, vers de terre, araignées, papillons), de petits fruits et de graines.

Enregistrer

Écoutez,

la mésange charbonnière zinzinule.

Inspiré de Wikipédia